Promouvoir son roman 2

Aujourd’hui, on parle d’un sujet vraiment horriblement terriblement horrible. Bon, c’est peut-être pas la meilleure façon de commencer un article, mais c’est pour vous dire à quel point ça a été difficile pour moi.

Je parle bien évidemment du résumé. Ah ce résumé ! 100 petits mots qui m’ont fait tourner en bourrique. Je vous jure, il m’a été tellement difficile de l’écrire que j’ai cru pendant de longues, très longues journées, que je ne publierais jamais mon roman. Alors qu’il était fini. Juste pour un petit misérable résumé.

Bon fini les pleurnicheries, accrochez vos ceintures, je vous emmène dans mon enfer personnel.

Le résumé

Un résumé, comme son nom l’indique résume. Sauf qu’en réalité pas du tout. Le résumé n’a qu’un seul et unique objectif : transformer un potentiel futur lecteur en lecteur. C’est tout. C’est son seul but dans la vie. Mais quel but. Autant vous prévenir, au moment d’écrire ces quelques mots, une pression insurmontable vous envahira.

La première chose à faire pour écrire un résumé est donc (roulement de tambour) : prendre du recul.

Dans le monde cruel de l’édition, les auteurs n’écrivent généralement pas leur résumé. Les éditeurs plus détachés de l’histoire s’en chargent. Mais auto-édition était synonyme de « c’est tout moi qui fait », le résumé est une étape obligatoire.

Donc étape 1 : on médite, on crie, on va courir, on écoute de la musique, on fait ce qu’on veut pour se détendre, on fait ce qu’on peut pour se détendre.

C’est bon, tout le monde est zen ? Alors c’est parti pour le résumé.

Les mots clés

La première chose que je vous conseille de faire est de prendre des post-its. (Oui, j’adore les post-it, non je n’ai pas d’actions chez eux). Marquez les mots clés de votre roman. J’ai dit mot, pas phrase.

Précision : au plus vous avez de mots écrits sur vos post-it au plus la tache va être compliqué. Entre 5 et 10, c’est bien.

Je vous donne l’exemple de Lux, mes mots clés étaient : Ryder, gardien, cube, épreuves, mythe.

Ces mots devront IMPÉRATIVEMENT apparaitre dans votre résumé. D’où l’intérêt d’en avoir peu.

L’ambiance

Si vous écrivez un polar noir super flippant, le résumé façon romance pour ado, on évite. Euh si vous écrivez une romance pour ado, on évite aussi le résumé super flippant. 😉

Si votre livre est drôle, il serait bien que le résumé le soit aussi. De la même façon s’il votre histoire est une succession de mystères, pourquoi ne pas rendre votre résumé mystérieux.

Bref vous avez compris l’idée, le résumé doit être un avant gout de l’histoire.

Pour Lux, j’ai voulu jouer sur le coté intriguant. Parce que l’histoire est intrigante. Voyez à quel point mon esprit est logique. 😉

Le narrateur

Ensuite, il va falloir décider qui raconte ce résumé. Je sais qu’il est de bon ton que le résumé soit assez neutre, et à la 3ème personne du singulier.

Mais si votre histoire est racontée par un personnage en particulier, pourquoi pas votre résumé ?

Personnellement, c’est l’option que j’ai choisie. Mais vous faites ce que vous voulez, parce que c’est déjà assez compliqué comme ça, si en plus on rajoute des règles improbables et pas marrantes, alors là c’est vraiment l’enfer.

L’écriture

Arrive le moment délicat. Il va falloir l’écrire ce résumé. Pas de panique, vous vous souvenez, on reste calme. Reprenez vos mots clés. Posez vous devant une feuille et tracée (avec des mots – c’est mieux) des liens entre eux.

Ma phrase ne voulant absolument rien dire, on va la refaire. Scène 1, prise 2 , action.

Sur vos post-it, vous avez noté des mots importants. Ce qui représente votre histoire. Disons que vos mots sont garçon, sorcier, vampire.

Le lien pourrait être un garçon et son ami vampire rentre dans le bar d’un sorcier.

Vous voyiez, j’ai lié mes mots clés avec d’autres mots.

(La version 2, était quand même un peu mieux, non ? :))

La longueur

Vous savez que j’aime bien les chiffres. Donc logiquement la première chose que j’ai faite avant d’écrire mon résumé, c’est de chercher combien de mots j’allais devoir écrire.

Bon en gros, j’ai pas trouvé. Apparemment y a que moi qui soit obsédé par les chiffres. J’ai fait la moyenne de plusieurs résumés que j’aime bien et il semble que 100 soit un bon nombre. On va simplifier, il faut un bon paragraphe.

Évidemment vous pouvez faire, plus ou moins. C’est une moyenne.

Par exemple, rien ne vous empêche d’écrire en résumé : Et elle entra dans la pièce….

Mais …

N’oubliez pas que le but du résumé est de convaincre une personne de lire votre livre. Il faut donc que cette personne retrouve un minimum d’information sur ce qu’elle achète.

Imaginez vous allez au supermarché. On vous propose de déguster le nouvel aliment à la mode. La première chose que vous faites avant de le mettre dans votre bouche, c’est de demander c’est quoi ? Logique. Vous ne voudriez pas manger n’importe quoi ? Ou n’importe qui ?

Pour un livre, c’est un peu pareil. Imaginez que votre lecteur fasse une allergie sévère à la romance. Il est peut-être préférable de préciser sur l’emballage que votre livre ne parle que d’amour.

Et pour finir sur le sujet, voici mon enfer… euh pardon, résumé :

Enfant, on apprend la différence entre réalité et fiction, histoire et légende, vérité et mythe. Mais, si tout ceci n’était qu’une question de croyance. Imaginez un étudiant tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Nommez-le gardien d’un étrange cube en bois. Demandez-lui de passer une série d’épreuves improbables. Et espérez qu’il ne foire pas tout. Mon nom est Ryder Pearce et croyez-le ou non, ceci est mon histoire.

Eh ne partez pas si vite, on n’a pas fini. Le résumé c’est bien, mais une couverture sur laquelle il est marqué, c’est mieux.

La 4ème de couverture

Info très importante : les livres en version numérique n’ont pas de 4ème de couverture.

Ce qui signifie 2 choses :

La première, si vous n’avez pas de version papier, c’est là qu’on se quitte. Merci d’avoir lu cet article et à bientôt.

La seconde : si vous avez un livre papier et un livre numérique, il vous faudra faire 2 fichiers différents :

  • Un contenant que la 1ère de couverture.
  • L’autre avec la 1ère et la 4ème de couverture et la tranche (mais si, vous savez le truc sur le coté pour distinguer les livres dans la bibliothèque).

Les trucs obligatoires

Parce que la loi, c’est la loi, Tous les livres ont l’obligation de contenir un très hideux code barre avec le prix de vente du livre. C’est pas moi qui le dit, c’est la loi. Donc on n’oublie pas de prévoir l’espace nécessaire. Généralement en bas à droite.

L’image

Il y a 6 mois, je vous aurais conseillé de mettre une jolie image au dos de votre livre. Aujourd’hui, je vous conseille la simplicité.

Pourquoi ? Parce que votre résumé doit pouvoir être lu. C’est l’élément essentiel de votre 4ème de couverture alors autant qu’on puisse le voir. (Surtout après que vous vous soyez arraché les cheveux pour l’écrire).

La biographie.

Certains auteurs mettent une biographie au dos d’un livre. Pourquoi pas ? Personnellement, je m’en fiche. Soit j’achète un livre parce que je connais l’auteur et donc je n’ai pas besoin qu’on me le présente. Soit je ne connais pas l’auteur et le fait qu’il est 3 chiens, 2 chats et 1 lézard ne va pas me décider à acheter ou non son livre.

Je ne vais donc pas vous expliquer comment l’écrire, parce que je n’ai pas la moindre idée de comment on fait. Par contre, je vais me permettre un conseil. Si vous mettez une photo, mettez une photo qui fasse un peu « pro ».

Le selfie prie entre deux verres à une soirée, c’est pour les copines, pas pour vendre un livre. Et pitié, la photo d’identité avec les cheveux derrière les oreilles, l’interdiction de sourire ou de ressembler à quelque chose, gardez là pour vos documents officiels. En vrai, personne n’a envie de voir ça.

Donc si tout est bon, vous êtes maintenant l’heureux propriétaire d’un livre tout beau.

Je ne vais quand même pas vous laisser partir sans vous montrer ma réalisation.

A bientôt sur l’encre, Amy

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Salema Weyard dit :

    Contente de voir que je ne suis pas la seule à haïr l’étape du résumé.

    Et la partie sur la photo : bwahahaha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *