Promouvoir son roman 4.1

Les réseaux sociaux

L’un des conseils les plus courants donné à un jeune auteur est de se faire connaitre avant même la publication de son premier ouvrage. J’avoue que je suis plus nuancée sur la question. Je me base sur ma propre expérience. Jamais je n’aurais pu parler de mon livre avant de l’avoir fini ou même publié. C’était juste impossible. Alors je serais moins radical dans mon conseil.

Que vous le vouliez ou pas, à un moment donné il va falloir que vous parliez de votre livre. Et les réseaux sociaux sont un outil formidable, pour ne pas dire indispensable, pour le promouvoir. A vous de trouver celui (ou ceux) qui vous conviennent. Et surtout, et c’est à mes yeux le principal, lancez-vous seulement quand vous êtes prêts. Peu importe que ce soit à la sortie du livre, un an après, un an avant. Faites comme vous le sentez. Surtout ne vous forcez pas. Au mieux, vous allez détester. Au pire, cela va avoir un effet contre productif.

Je vous propose donc un petit tour d’horizon basé sur mon expérience. Je précise que moi j’ai choisi de commencer ma promotion environ 1 mois avant la publication. Mais comme je le disais, je ne suis pas un modèle, juste un exemple de ce que vous pouvez faire ou pas.

FACEBOOK

Bon, je vous vous dire la vérité, parce que j’ai promis (à moi-même) de ne jamais mentir sur le blog : je déteste Facebook. Ou pour être exact, je déteste le fonctionnement de Facebook. C’est le site (et son algorithme) qui décident ce que vous allez voir. Et donc logiquement, qui sont ceux qui vont voir vos publications. Ce principe me pose un énorme problème. J’ai donc quitté Facebook moins d’un mois après m’y être inscrite. Je ne vous serai pas d’une très grande aide sur le sujet. Désolée.

INSTAGRAM

Comme on se dit tout, je débute sur instagram. Je commence à peine à maitriser pleinement ces fonctionnalités. Mais je peux déjà vous dire ce que j’ai appris.

Instagram est un réseau d’images. Oui je sais, vous savez. Ce que je veux dire, c’est qu’instagram n’est pas fait pour les longs discours et les débats enflammés. Sur Instagram, il faut faire passer son message de façon claire, concise et surtout imagée.

Ensuite, je ne saurais trop vous conseiller de cibler vos abonnements. Instagram n’étant pas un réseau d’échange et de conversation, inutile de vous abonnez à 300 auteurs en espérant y trouvait de l’aide pour vos écrits. (A moins bien évidemment que vous souhaitez les suivre parce que ce qu’ils racontent vous intéresse. Mais ça, c’est une autre histoire).

Ciblez de potentiels lecteurs. Je vous donne un exemple. Au départ, je ne suivais quasiment que des personnes qui ne lisent que de la romance. En soi, je n’ai rien contre la romance, sauf que moi je propose du fantastique. Aucune chance donc que mes abonnés lisent mon livre. Et je vous rappelle que nous sommes là pour promouvoir notre livre. Donc on cible, on cible, on cible.

Ensuite et c’est très important : interagissez ! Si vous répondez aux commentaires des gens, si vous participez à leur story, ils feront de même avec les vôtres. D’où l’intérêt d’avoir ciblé le bon public. Cela facilitera la communication. Logique.

Parlons peu, parlons story. Quelqu’un qui suit 500 comptes, ne pourra pas regarder 500 story tous les jours. A moins de ne faire que ça. Il va donc sélectionner ce qu’il regarde ou ne regarde pas. Il est donc à mon avis, très important de privilégier les posts (vu par tous) plutôt que des storys (vu par un petit nombre). Après je répète, je suis pas une experte.

Et maintenant, l’élément essentiel d’instagram : les # (ne me demandez pas de l’écrire en lettres, pitié). Conseil numéro uno : utilisez-les. Beaucoup. Tout le temps. C’est une bonne façon d’atteindre un nouveau public.

Ce qui m’amène à mes deux petites applications chouchoutes du moment : Garny et Hashtagify. La première permet d’enregistrer des posts ou de les reposter. Et la seconde, vous permet de créer des regroupements de #. Il ne vous restera plus qu’à les copier sous vos photos. Et voilà.

Maintenant ma super astuce. Oui vraiment vous allez voir, elle est super. Sur instagram, impossible de mettre des liens (par exemple vers cet article). Or soyons sérieux, qui s’amuse à recopier un lien entier sur internet pour lire un article qui pourrait peut-être l’intéresser ?

En plus sur instagram, on ne peut proposer qu’un seul lien en bio. Le blog ? Le livre ? Le livre ? Le blog ? Vous sentez le dilemme. Mais pas de panique, j’ai trouvé l’astuce qui va vous sauver. Si , si, je vous jure.

Ce petit site (gratuit) vous permet de créer une sorte de regroupement de liens. Imaginez vous avez une prise et cinq appareils électroniques à brancher dessus. Vous allez installer une multiprise. Et bien, Linktree c’est la multiprise des liens Internet. Je vous avais bien dit que c’était une super astuce.

L’utilisation est archi simple (même moi j’y suis arrivée). Vous enregistrez vos liens sur le site, vous copiez le lien que le site vous fournit dans votre bio Instagram et voilà. Vous obtenez un truc comme ça :

Facile et géniale, non ?

TWITTER

Twitter c’est mon chouchou d’amour ! Voilà c’est dit. Il permet un truc que je n’arrive pas à mettre en place avec les autres réseaux : l’échange.

Qu’on se le dise quand il a fallu que je m’inscrive sur twitter, j’ai fortement hésité. J’en avais entendu du mal, beaucoup de mal. Mais je me suis quand même lancée. Promotion du livre oblige. Et grande surprise, la communauté d’auteurs est juste génialissime. J’y ai rencontré des personnes vraiment sympas.

Et plus surprenant encore, les gens participent toutes les semaines à mes sondages pour le blog. Chose que je n’aurais jamais pensé possible. Cela fait presque 3 mois que j’ai mis en place les mots emmêlés et toutes les semaines je suis surprise que les gens y participent. 🙂

Conclusion, si vous êtes auteurs et que vous cherchez des gens sympas avec qui échanger sur les petits (et grands) bobos du quotidien d’un écrivain, Twitter est votre homme. (Euh bizarre cette métaphore, mais vous avez compris l’idée).

Bon c’est bien beau tout ça mais nous sommes là pour parler Promotion. Alors revenons à nos moutons. Twitter, les livres.

L’atout principal de twitter est (roulement de tambour) : qu’il n’y a pas d’algorithme. Donc ce que vous postez est forcément ce que les gens voient. Ça peut paraitre idiot, mais quand vous passez deux heures à créer une jolie citation, avec une jolie photo et que vous réalisez que les seules personnes qui possèdent votre ADN l’ont vu, ça fait mal. Donc twitter, c’est la classe !

Autre point important qui commence par une confession. Je déteste la vente. C’est à la limite de l’allergie. Vraiment il n’y a rien de pire au monde pour moi que de devoir dire à quelqu’un achetez ça. Même si je sais que c’est le meilleur truc du monde. Donc promotion du livre et moi, ça fait 100 milles.

Enfin bref, revenons à ce cher twitter. Le réseau à l’oiseau bleu permet d’échanger avec les gens. Jusque là, rien de surprenant. Mais il me permet surtout de parler de mon livre sans avoir à dire « Achetez mon livre ». Par exemple, je fais régulièrement des threads (questionnaires) sur mes personnages ou sur l’écriture. J’ai participé à des challenges d’écriture (les micronouvelles des oursins). Je participe à des débats (plus ou moins sérieux) et surtout je fais découvrir mon univers.

C’est probablement pour cela que j’aime tant twitter, il me permet de parler de mon livre sans parler de mon livre. Au travers mes tweet, j’amène les gens à découvrir mon univers et d’avoir envie (ou pas) d’en savoir plus.

Comme on est dans la confidence, Twitter est l’outil qui m’a permis de vendre le plus de livres. C’est celui qui me correspond le mieux. Mais ce ne sera peut-être pas votre cas. Alors mon dernier conseil du jour, testez. Peut-être que vous adorerez Facebook et détesterez Twitter. Ou pas. Peut-être qu’instagram vous amènera une tonne de ventes. Je ne sais pas et vous nous plus. Le plus important ce n’est pas le média que vous utilisez, c’est la façon dont vous l’utilisez. Donc amusez vous. Je vous promets que si vous vous amusez, les choses se passeront bien.

Exceptionnellement, je vous donne rendez-vous mercredi pour la suite de ce long article. Je vous donnerai mes astuces pour échanger sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Twitter.

A bientôt sur l’encre, Amy

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Salema Weyard dit :

    Ooh, je ne connaissais pas du tout les outils que tu cites pour Instagram. Je vais me pencher sur la question!

    Et je suis d’accord avec toi, on trouve des gens extra sur Twitter ^^

  2. Gigi dit :

    Je viens de commencer sur Twitter. Il va falloir que je regarde mieux comment tu fais pour m’en inspirer, car perso, je n’arrive pas à vendre, et/ou à me vendre.

  3. Mélanie dit :

    Ah, j’aime ton retour d’expérience des RS. Je suis 100% ok avec ton avis sur Facebook.
    Mais d’apprendre que l’algorithme se retrouve sur Instagram, ça me met en rogne.
    Les storys peuvent contrer ça, en mettant une story qui amène à tes posts.
    Les Instagrameurs essaient de le contrer en faisant des recommandations de comptes dans leurs stories.

    Twitter j’aime aussi mais pfff trop de choses à lire ! C’est piégeant.

    Merci pour l’astuce linktree ! Je vais m’y mettre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *